Abadennou.fr
Auteurs d'ici et d'ailleurs

Site officiel de la poétesse
Silviane Le Menn
En langue bretonne "abadennoù" est le pluriel de "abadenn" qui signifie : affaire, partie (de jeu), séance, représentation (théâtrale), instant, moment.
Silviane Le Menn
Silviane Le Menn, webmaster
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Coralie jolie en vacances dans le Nord Finistère, en stage de planche à voile

 
 
Coralie Fehlen
 
 
Coralie et moi en 1989
 
 
Coralie Fehlen, début de cancer
 
 
Pornic, août 1991, l'avenir s'obscurcit !
 
Coralie Fehlen, ostéosarcome
Coralie Fehlen, mai 1993
 
Cheveux de Coralie
 
Index Accueil Liens Partenaires Contact
Dossier euthanasie
 
Amour toujours !
 
Rater sa vie,
c'est beaucoup à 20 ans,

mais rater sa mort, c'est TROP !
Coralie prête pour le réveillon

Coralie : images choc !
Coralie en fin de vie et sur son lit de mort, après l'euthanasie "ratée"
Personnes sensibles, s'abstenir - Déconseillé aux moins de 18 ans
 
 
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
transmis à l'AFP le 11 avril 2008
   

La poétesse bretonne Silviane Le Menn, écrivain et webmaster, domiciliée à QUIMPER (Finistère) exprime aujourd’hui sa volonté de témoigner publiquement au sujet de l’euthanasie « ratée » dont sa fille unique Coralie Fehlen est décédée en 1993, à l’âge de 20 ans (soit 14 ans ½
de secret bien lourd à porter !).

En découvrant à la télévision, début mars 2008, le visage défiguré et douloureux de
Chantal Sébire
, le souvenir traumatisant du visage de Coralie — atteinte d’un ostéosarcome maxillo-facial rare et incurable qui a évolué durant 2 ans ½ — a été vivement réactivé dans la mémoire de sa maman et des personnes qui l’ont aimée ou rencontrée.

Après avoir publié 18 commentaires explicites sur le site Internet de FRANCE SOIR,
Silviane Le Menn, a créé un « Dossier euthanasie » sur son propre site www.abadennou.fr.
Pour les personnes compatissantes qui ont le cœur bien accroché, pour les thérapeutes, les étudiants en médecine, les politiques, les religieux, etc… un lien permet d’accéder aux photos bouleversantes de Coralie avant son décès et après l’euthanasie, sur son lit de mort.

Très sensibilisée par le rejet de la demande d’euthanasie  et l’autopsie de Chantal Sébire,
Silviane Le Menn a rejoint l’ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) parce que, comme Chantal, Coralie n’a pas eu la « chance » ( !) de quitter ce bas-monde en douceur.

Coralie n’est pas morte dans la dignité car le médecin et l'infirmière qui avaient pris le risque d’accepter de l’aider illégalement à mourir n’étaient malheureusement pas en possession des bons produits, pourtant à disposition des vétérinaires !

Si vous aviez entendu Coralie murmurer, au milieu de la nuit :
– Je vous entends !... C’est dur de mourir, j’essaye mais je n’y arrive pas !


Au nom de Coralie, de Chantal et de tous les malheureux malades en fin de vie qui veulent mourir chez eux, en paix, entourés de l’amour des proches, Silviane Le Menn, autodidacte et catholique devenue LIBRE et PENSEUR tendance hindouiste, prend sa plume en attendant de prendre
la parole
pour contribuer à faire évoluer les consciences, pour contribuer à faire avancer les choses !

Que le Député Jean LEONETTI complète son texte de Loi inachevé dans le sens de la
liberté
de choix pour chaque personne de FRANCE, pays des Droits de l’Homme !

Le terme « euthanasie » a gardé une sinistre connotation à cause du prédateur fou Adolf HITLER et des assassins nazis qui, pour camoufler leurs actes criminels et se justifier, parlaient de
« mesures euthanasiques » ! Ne mélangeons pas tout ! (Étymologie du mot "euthanasie")


Selon l’Église, l'avortement et le divorce sont des « péchés graves ». Pourtant, en FRANCE,  des Lois autorisant le divorce et l’interruption volontaire de grossesse ont été votées. Ont-elles créé des abus ou l’obligation pour tous de divorcer et de subir une IVG ? Les abus ont lieu principalement dans la clandestinité !  

Le pape Benoît XVI a mis en garde contre une « culture de la mort » mettant en danger la vie des plus âgés ! L'argument religieux de la sacralité de la Vie, avancé par les croyants, est l'idée que « Dieu » seul est Maître de la Vie et de la Mort. « Dieu » donne la Vie et est seul habilité à la reprendre ! Mais quel est ce « Dieu » créant la loi du prédateur ! (Étymologie du mot "prédateur")

Tous les français sont-ils obligés de croire au « Dieu » des chrétiens  ???
Comment les politiques, les scientifiques, au 21ème siècle peuvent-ils continuer
de prendre en compte un tel argument ? Soyons logiques ! Soyon de bonne foi !
 
Coralie ? Enfant de « Dieu » ??? Non… c’est moi, sa maman, qui l’ait portée durant 9 mois,
qui ait accouché lui donnant la vie et ait souffert avec elle de son calvaire, 18 ans plus tard !
 
En vertu de quel dogme Coralie avait-elle l’obligation de continuer
de
souffrir « ad vitam aeternam » ?
 
Qui sait ce que nous réserve notre avenir, notre fin de vie ?
Soyons humains ! Soyons humanistes !
Coralie Fehlen, morte : euthanasie ratée !
 
 
La Loi du Prédateur est contraire à la Loi d’Amour et de Vie.

Si ce « Dieu Tout Puissant » (que personne n'a jamais vu) est à l'origine de toute création, c'est donc lui qui a créé la Loi du Prédateur* ! C’est donc par amour que « Dieu » créant des êtres humains à son image (!), crée des prédateurs : guerriers, meurtriers, tortionnaires, pédosexuels, violeurs et autres... sans oublier les multiples formes de violence sur la terre entière  ?

* Prédateur :
— Animal qui capture un autre animal, sa proie, pour la tuer afin de s’en nourrir ou
alimenter sa progéniture
Au sens figuré : Personne qui abuse d’une autre, plus vulnérable qu’elle !

 
Étymologie du mot "euthanasie" : du grec, eu, bien, et thanatos, mort

Euthanasie signifie « bonne mort » ou « belle mort ». Dans l'Antiquité, cet adjectif était utilisé pour qualifier une « mort réussie ». L’euthanasie consiste dans le fait de procurer une mort douce, sans souffrance, à des malades qui subissent d’atroces douleurs, atteints d'une maladie incurable ou qui sont en état d'agonie.

Selon le dictionnaire Larousse : Doctrine selon laquelle il est licite d’abréger la vie d’un malade incurable pour mettre fin à ses souffrances.

Le terme « euthanasie » a gardé une sinistre connotation à cause du prédateur fou Adolf Hitler
et des assassins nazis qui, pour camoufler leurs actes criminels et se justifier, parlaient de
« mesures euthanasiques » ! Ne mélangeons pas tout !

La plus large tolérance dans la plus stricte indépendance !
 
 
 
© Silviane Le Menn, 9 avril 2008

 

 
Google
Recherche sur le site www.abadennou.fr (un mot, un nom, une page)
   
  
Dernière mise à jour lundi 04.09.2017 11:05
 
© 2004 - 2017 - Tous droits réservés - L’enregistrement, l’impression et la reproduction de textes est autorisée notamment dans un but pédagogique et scolaire sous condition expresse de mentionner le nom de l’auteur et
de faire référence au site www.abadennou.fr
© Les droits photographiques appartiennent à leurs auteurs.Reproduction interdite sans autorisation -
Photothèque Le Menn, VALDO photos, Quinson et divers.