Abadennou.fr

Site officiel de la poétesse
Silviane Le Menn
En langue bretonne "abadennoù" est le pluriel de "abadenn" qui signifie : affaire, partie (de jeu), séance, représentation (théâtrale), instant, moment.
 
 
Silviane Le Menn
Silviane Le Menn, webmaster
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Vers la lumière
 
 
 
Omraam Mikhaël Aïvanhov
 
 
 
Omraam Mikhaël Aïvanhov
 
Quand l'élève
est prêt
le Maître arrive !
 
Index Accueil Liens Partenaires Contact
Dossier euthanasie
 
Attention ! Photos choc
Coralie : images choc !
 
 
 
LA LOI DE LA RÉINCARNATION
ou l'origine des inégalités


 
 
 
Extrait de conférence du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov (1900-1986)
 

La loi de réincarnation explique toutes les injustices apparentes
de la vie
(Extrait de la Collection Izvor n° 202)

On rencontre dans la vie des êtres en bonne santé, beaux, intelligents, riches,
qui bénéficient des meilleures conditions et réussissent tout ce qu'ils entreprennent
et d'autres, au contraire, tellement déshérités que, quoi qu'ils fassent, ils vont d'échec en échec.


Quelle est l'origine de cette inégalité de condition ?
Beaucoup de gens sont choqués souvent par ce qui semble être véritablement une injustice du destin.

Si vous interrogez les scientifiques sur la raison de ces inégalités, la majorité vous dira qu'elles sont le fait du hasard.

Et si vous allez trouver des prêtres, des pasteurs, ils vous répondront que c'est la volonté de Dieu. Quelquefois ils vous parleront de la prédestination et de la grâce mais cela n'ajoute qu'une injustice de plus. De toute façon, dire "c'est la volonté de Dieu", n'est pas très différent
de dire que "c'est le hasard...


... Non, en réalité, il y a une explication à toutes les injustices apparentes de la vie : c'est la loi de la réincarnation. Et l'Eglise ne s'est pas rendu compte qu'en niant cette loi, elle
a présenté le Seigneur comme un véritable monstre.


L'explication c'est, qu'à l'origine, Dieu nous a tout donné, mais Il nous a donné aussi la liberté
et c'est de cette liberté dont nous nous sommes servis pour faire des expériences coûteuses.
Alors, le Seigneur, qui est généreux et patient, nous laisse faire, en disant :
"Ce sont mes enfants. Les pauvres, ils souffriront, ils se casseront la tête, mais cela ne fait rien,
car je leur donnerai encore mes richesses et mon amour. Ils ont de nombreuses réincarnations devant eux... Ils apprendront et ils s'assagiront."


Donc, Il nous a laissés libres et maintenant tout ce qui nous arrive de mauvais est de notre faute, nous l'avons mérité. Et tout ce qui nous arrive de bon, nous l'avons aussi mérité, c'est le résultat de nos efforts dans les incarnations antérieures....

.. la connaissance de cette loi de la réincarnation est aussi un des fondements de la morale.
Tant qu'on n'a pas éclairé les humains sur cette loi des causes et des conséquences qui continuent à agir d'une existence sur les suivantes, on peut essayer de les assagir en leur faisant tous les sermons que l'on veut, cela ne sert pas à grand-chose, ils ne changent pas.

Et non seulement ils ne changent pas, mais ils se révoltent en s'estimant victimes de l'injustice sociale, ils jalousent et combattent ceux qu'ils trouvent plus privilégiés qu'eux et ils ne font ainsi que compliquer la situation.

Mais celui qui sait que les difficultés et les épreuves qu'il rencontre dans cette existence sont le résultat de ses transgressions passées, non seulement accepte ces difficultés, mais il se décide à travailler pour le bien, afin d'améliorer ses incarnations futures.

Pourquoi certains croient en Dieu et d'autres n'y croient pas ?
Pensée du 23 août 2004
 
Pourquoi croire en Dieu est-il pour certains une évidence et pour d'autres pas du tout ?
L'explication est simple : à sa naissance, chaque être humain vient sur la terre avec la somme des expériences qu'il a faites dans ses précédentes incarnations. Ce qu'il a étudié, vérifié dans ses existences antérieures s'est enregistré dans son âme et apparaît dans celle-ci comme intuition du monde divin. S'il reconnaît maintenant l'existence de son Père céleste, c'est qu'il a depuis longtemps déjà été avec Lui, il a communié avec Lui et il en a été marqué par des empreintes si puissantes qu'il ne peut pas douter : il sait.

La foi est donc un savoir fondé sur une expérience. Celui qui, au cours de ses incarnations antérieures, a fait des expériences dans les régions inférieures de son être tire de ces expériences des conclusions qu'il prend évidemment pour la vérité.
Et celui qui a fait des expériences dans les régions supérieures de l'âme et de l'esprit
tire lui aussi des conclusions, mais ces conclusions sont évidemment différentes.
La réincarnation relativise la notion d'appartenance à une patrie
ou à une religion
(Pensée du 28 janvier 2001)
 
Un pays est comme un fleuve où se rencontrent pour un certain temps des âmes d'une grande diversité, qu'un décret de la destinée a fait précisément descendre dans ce lieu : certaines viennent déjà de ce pays, mais la plupart viennent d'ailleurs.

C'est pourquoi lorsque certains, au nom de l'amour pour la patrie, se croient justifiés de mépriser d'autres pays ou même de les haïr, ils ne se doutent pas les pauvres ignorants que, dans une autre incarnation, ils ont été citoyens de ces pays et qu'ils tenaient les mêmes raisonnements stupides et bornés à l'égard de la patrie qu'ils veulent maintenant défendre !...

Un pays n'est notre patrie que pour cette incarnation. Combien de Français ont détesté l'Allemagne ou l'Angleterre sans penser que dans une incarnation précédente, ils étaient Allemands ou Anglais et qu'ils avaient alors détesté la France !... Cette loi est la même pour les pays du monde entier et elle vaut aussi pour les religions. Combien de chrétiens haïssent les juifs ou les musulmans, sans imaginer une seconde que, dans une autre incarnation, ils ont été eux-mêmes juifs ou musulmans ! Et la même chose pour les juifs et les musulmans... Appartenir à un peuple ou à une religion est toujours une expérience limitée dans le temps.
Pourquoi l'église a-t-elle supprimé l'idée de réincarnation ?
Extrait des Oeuvres Complètes - Volume 12
 
Jusqu'au sixième siècle, les chrétiens croyaient à la réincarnation, comme les Juifs, les Egyptiens, les Hindous, les Tibétains, etc...

Mais sans doute les Pères de l'Eglise se dirent-ils que cette croyance faisait traîner les choses en longueur, que les gens n'étaient pas pressés de s'améliorer, et ils voulurent donc les pousser à se perfectionner en une seule vie en supprimant la réincarnation.

D'ailleurs, peu à peu, l'Eglise inventa des choses tellement affreuses pour les effrayer,
qu'au Moyen-Age on ne croyait plus qu'aux diables, à l'Enfer et aux châtiments éternels.


On a donc supprimé la croyance en la réincarnation afin que les gens s'améliorent par la peur
et par la crainte
, mais non seulement ils ne se sont pas améliorés, mais ils sont devenus pires... et ignorants par-dessus le marché !

C'est pourquoi il faut renouer avec cette croyance en la réincarnation, sinon rien n'est au point : la vie est insensée, le Seigneur est un monstre, etc... (Source)
 

L'extrait de conférence ci-dessus ne reflète qu'un aspect très parcellaire de la pensée
d'Omraam Mikhaël Aïvanhov.
Nous invitons le lecteur à se référer à l'ensemble de son oeuvre.

Omraam Mikhaël Aïvanhov
(1900-1986) maître spirituel français d’origine bulgare,
vint en France en 1937 où il donna l’essentiel de son enseignement.

Au travers de plus de 5000 conférences, il explore la nature humaine dans son environnement, à l’échelle individuelle, familiale, sociale, planétaire.

Le qualificatif Maître, dans l’acception orientale du terme
se réfère à la maîtrise personnelle et au talent pédagogique.
Réincarnation ou résurrection ? [Silviane Le Menn]
 
Rien ne meurt, rien ne se pert, tout se transforme !
 
Réincarnation, on a le droit à plusieurs vie !
 
Les croyants en la réincarnation ont de la chance !

Ils ne pensent pas "n'importe quoi", ne disent pas "n'importe quoi" et ne font pas "n'importe quoi"
car ils ne disent jamais : "Il faut profiter, on n'a qu'une seule vie !". Ils ne disent jamais non plus
"Dieu me pardonnera mes péchés " !

Le péché n'existe pas ! Il n'y a que des expériences, des erreurs et une conscience limitée !
Les réincarnationistes sont conscients de la responsabilité individuelle dans la perspective de leur future incarnation qui peut se produire à plus ou moins long terme. Ils font des efforts pour évoluer matériellement, intellectuellement et spirituellement afin de maîtriser leur vie au quotidien dans leur globalité karmique. Ils font des efforts pour maîtriser leur karma.

Adhérer en conscience à la logique de la réincarnation procure la sérénité vis-à-vis de la mort et de la peur du néant. Il leur est ainsi plus facile d'accepter l'idée de l'euthanasie (mort douce) lors de la fin de vie... Le processus de la réincarnation est (à mon avis) similaire aux processus décrits par Charles Darwin selon sa théorie sur l'évolution et l'adaption des espèces.
Résurrection, on a le droit qu'à une seule vie !
 

Les croyants en la résurrection n'ont pas de chance !

La future résurrection, proprement dite, lors des temps derniers, des humains qui seront destinés soit au Salut, soit à la Damnation.

Par ailleurs, selon les millénaristes il y aura deux résurrections,
la première lors du retour du Messie ne concernera que les justes,
la seconde aura lieu pour tous au jour du Jugement dernier.

 
La résurrection, théocentrée, est en opposition avec l'idée païenne de l'immortalité
de l'âme, égocentrée
, ainsi qu'avec les différentes idées de réincarnation.
 
Dans l'esprit de la pensée d'Omraam Mikhaël Aïvanhov, voici la lettre de
 
Monsieur Claude DESSORT, adhérent ADMD                                                     
 97115 Sainte-Rose, la Guadeloupe     

Bonjour a tous
Je voudrais revenir sur le problème de « l’euthanasie » traitée dans l’actualité du moment avec beaucoup d’attention par L’ADMD.

Non seulement c’est un sujet très délicat qui doit être vu avec beaucoup de sagesse mais il faut surtout éviter toutes dérives qui ne correspondraient pas au but recherché qui se trouve dans le contexte de la maladie incurable progressive et irréversible.

Plus tôt qu' « euthanasie », je préfèrerais « Interruption Volontaire de Vie » (I V V)

Non seulement c’est délicat mais, même une personne déterminée sur ce qu’elle veut faire et qui ne craint pas la mort peut encore avoir une pensée de culpabilité inculquée par les religions et surtout les Catholiques. Ils continuent de semer la mort avec l’interdiction du préservatif, mais menacent de « l’enfer » les pauvres gens qui souffrent déjà assez sur la terre. Il faut quand même savoir que « l’enfer » n'existe pas sinon Dieu ne serait pas bon, miséricordieux et, surtout, n’aurait jamais voulu créer une horreur tel que l'enfer décrit !

En fait, comme on aurait tendance à avoir ce doute et que certains peuvent culpabiliser par manque de foi, quand l’âme quitte le corps physique, on pourrait avoir le réflexe de s’enfermer dans son propre enfer et rester ainsi dans le bas astral pendant ce qui pourrait correspondre pour nous à des siècles sur la terre.

Je ne serais trop recommander de revoir les films  « Les invasions barbares » un peu caricatural, mais très réaliste et surtout le film «  Au-delà de nos rêves » de ce que l’on peut faire comprendre  comment cela se passe là-haut .

On peut donc mesurer non seulement le mal que font ces religions sur la terre, mais aussi
la répercussion que cela entraîne dans les sphères supérieures après la mort en général.
A leur actif ,il faut quand même reconnaître qu’il n’y a pas que du mal dans ces religions.

Bon nombre de personnes ont besoin d’être guidées, « tenues » pour ne pas faire trop de bêtises
et la peur fait que ces personnes sont guidées, conduites, mais, par leur faiblesse, sont exploitées et induites en erreur par des affirmations mensongères.

Les églises voudraient que l’ont devienne parfait en une seule vie, cela part d’une bonne intention, mais malheureusement c'est utopique, c’est pourquoi on nous cache la réincarnation.
Les théologiens sont vraiment naïfs et quand on pense que les Catholiques en ont même fait des docteurs en théologie (Docteurs en mensonges), il faut oser quand même ! 

Parmi d’autres mensonges, on trouve aussi les dix commandements écrits soit disant par « le doigt de DIEU sur la pierre »… Le pauvre Moïse en avait tellement assez de traîner ce peuple difficile à gérer qu’il est parti se reposer sur la montagne et, en rentrant, il trouve un peuple dans l’orgie la plus totale.

Là, il s’est fâché et a créé ces fameux dix commandements.

Il y a un livre que je recommande surtout à ceux qui sont accros à la bible : « Qui a écrit la
bible ? »
de Richard Friedman aux Editions Exergue, un livre très sérieux, avec une sélection bibliographique remarquable de personnages incontestables. Vous serez très édifiés et vous allez vous poser des questions très intéressantes.

Par contre, je dois dire que ma bible est « Conversations avec Dieu » de Neal Donald Walsch
par Ariane. Là, on apprend beaucoup et dans tous les domaines.

Bonne lecture, je vais m’arrêter là car le sujet est trop vaste tellement ce que l’on tente de nous
faire croire est dénué de fondements logiques.

 
 
 
 
Page Silviane Le Menn
© Silviane Le Menn
 
Google
Recherche sur le site www.abadennou.fr (un mot, un nom, une page)
   
  
Dernière mise à jour lundi 04.09.2017 13:05
 
© 2004 - 2017 - Tous droits réservés - L’enregistrement, l’impression et la reproduction de textes est autorisée notamment dans un but pédagogique et scolaire sous condition expresse de mentionner le nom de l’auteur
et de faire référence au site www.abadennou.fr
© Les droits photographiques appartiennent à leurs auteurs.Reproduction interdite sans autorisation -
Photothèque Le Menn, VALDO photos, Quinson et divers.