Abadennou.fr
Auteurs d'ici et d'ailleurs

Site officiel de la poétesse
Silviane Le Menn
En langue bretonne "abadennoù" est le pluriel de "abadenn" qui signifie : affaire, partie (de jeu), séance, représentation (théâtrale), instant, moment.
 
Silviane Le Menn
Silviane Le Menn, webmaster
 
 
 
 
 
 
 
à vendre occasions
OCCASIONS
 
 
 
 
 
 

Chantal Sébire

 
 

Justice

 
 
 
Grève du Vote
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Index Accueil Liens Partenaires Faites un don Rencontre Contact
Dossier euthanasie
 
Attention ! Photos choc
Coralie : images choc !
 
CHANTAL SÉBIRE
 
 
Enquête préliminaire pour
"PROVOCATION au SUICIDE "

AFP - Dijon, le 24.06.2008
 

Le parquet de Dijon a ouvert une enquête préliminaire pour "provocation au suicide", 3 mois après le décès de Chantal Sébire, une mère de famille de 52 ans atteinte d'une tumeur incurable et qui demandait l'euthanasie,
a-t-on appris mardi auprès du procureur de la République.

"L'enquête préliminaire a été ouverte le 20 juin dernier et confiée
à la section de recherche de la gendarmerie de Dijon", a indiqué
le magistrat Jean-Pierre Alacchi, confirmant une information du journal
Le Monde.

Alacchi

La première phase de l'enquête, "qui consistait à porter officiellement à la connaissance de la famille le résultat de l'autopsie et des analyses biologiques", est à ce jour terminée, a souligné le procureur.

Fin mai, M. Alacchi avait précisé à l'AFP qu'"à l'issue de cette première phase, il réexaminerait les éléments de l'enquête pour apprécier l'opportunité d'ouvrir une enquête préliminaire pour rechercher les conditions dans lesquelles Chantal Sébire a pu se procurer le produit qu'elle a utilisé pour mettre fin à ses jours".

Chantal Sébire souffrait d'une tumeur douloureuse qui lui déformait cruellement le visage et avait sollicité en vain de la justice le droit de recourir à l'euthanasie.

Elle avait été retrouvée morte à son domicile de Plombières (Côte-d'Or) le 19 mars dernier, après avoir absorbé une "dose mortelle" de barbiturique, accréditant la thèse d'un suicide.

 
 
 
KEMPER R.I.C.
De la POÉTIQUE à la POLITIQUE
LÉGISLATIVES 2012 - 1ère circonscription du Finistère
Qui m'aime me suive !
VOTER pour NOUS, c'est VOTER pour VOUS !
CANDIDATE : Silviane Le Menn - Poétesse, écrivain
Suppléante : Monica Louboutin - Auteur, poète
 
2008 - Appel à la "grève du vote" -
Chacun pense ce qu'il veut de cette enquête, personnellement je trouve que c'est une HONTE !
Ah ! Elle est belle la JUSTICE ! Ah ! Elle est belle la mentalité française !

Cela fait déjà un moment que j'envisageais (à titre personnel) ce type d'action CONTESTATAIRE,
mais cette fois, c'est vraiment décidé :
Le Seigneur Ego encensé par l'Eglise
c'est terminé, je n'irai plus jamais VOTER tant que la LOI
de liberté pour le DROIT
à une MORT douce ne sera
pas votée,
tant qu'on en aura pas fini avec les simagrées
judéo-chrétiennes !
Opus Dei, pouvoir occulte !
Je demande à tous les internautes de réfléchir avant d'adopter éventuellement cette idée et d'envisager eux-mêmes ce que j'appelle "la grève du VOTE" car les politiques qui nous gouvernent ne sont pas dignes ! La Justice non plus !

Dès lors, accomplir son "devoir civique" en allant VOTER à quoi ça sert ?

Une chose est sûre : ça ne fait pas vraiment avancer les choses ! Le gouvernement et le ministère paradent dans les pays étrangers et Nicolas Sarkozy se pose en "supra médiateur", ils feraient mieux de gérer la France en pays laïque au mieux des intérêts des français en écoutant la base !
Il serait grand temps ! En tout cas, en ce qui me concerne, je suis arrivée à saturation complète des discours, des sermons, des promesses, des mensonges, des magouilles, des luttes intestines : qu'on arrête de se foutre de la gueule du peuple !
Le dindon de la farce !

Démocratie ou pas, qu'on aille voter ou non,
le "vulgum pecus" sera toujours le dindon de la farce !
Si vous pensez comme moi, n'allez plus voter,
ne gachez pas les dimanches électoraux !

Je pense (jusqu'à preuve du contraire) que, si un nombre important de français ne se dérangent plus pour voter,
les politiques perdraient toute crédibilité !

En tout cas, pour moi, c'est très clair !

Silviane Le Menn

 
 
 
 
 
Metro
Jean-Luc Romero, président de l’association pour le droit
de mourir dans la dignité (ADMD), réagit à l’annonce par le Parquet de Dijon de l’ouverture d’une information judiciaire pour « provocation au suicide » dans l’affaire Chantal Sébire.
Pourquoi s'acharner comme cela ?

Comment avez-vous accueilli l’annonce de l’ouverture d’une information judiciaire pour
« provocation au suicide » ?

Je suis sidéré. Cette incrimination me parait totalement farfelue, quand on sait que Chantal Sébire a dit et répété, pendant des semaines avant sa mort, qu’elle souhaitait partir. Tous ceux qui l’ont approchée savant que, jusqu’au bout, elle avait toute sa tête et que sa demande de suicide assisté était souhaitée. Qui peut croire une seule seconde qu’elle ait été influencée par un tiers ! Elle était très déterminée.
 
Pourquoi selon vous avoir choisi ce terme de «provocation au suicide », alors ?
C’est le biais qu’a trouvé le Parquet de Dijon pour justifier l’ouverture de l’information, car l’aide
au suicide n’est pas pénalisée en France. Cette information judiciaire est, selon moi, le prétexte pour empêcher toute évolution de la législation française en matière de fin de vie,
alors même que 90% des Français souhaitent une telle évolution.
Je constate que l’on est en train de vivre la même chose que pendant l’affaire Vincent Humbert : d’un côté on décide d’ouvrir une commission, celle sur l’évaluation de la loi Leonetti sur la fin de vie actuellement en vigueur, et d’un autre côté on va au tribunal. Dans le cadre de l’affaire Humbert, on n’est pas allé jusqu’au bout et les poursuites contre Marie Humbert et le professeur Chaussoy ont été abandonnées.
 
L’ouverture d’une information judiciaire manifeste au contraire une volonté de fermeté
de la part du Parquet et donc du gouvernement…
Oui, mais si demain on trouve quelqu’un qui a aidé Chantal Sébire à mourir – ce qui n’est pas réprimé pénalement - l’opinion publique va se demander pourquoi on s’acharne comme cela,
et pourquoi on ne laisse pas le souvenir de Chantal Sébire tranquille.
En somme, cette information judiciaire va se révéler contre-productive car plus on remue tout ça, plus les Français vont se demander pourquoi le gouvernement reste inflexible en matière de fin de vie alors qu’une grande majorité des Français souhaite une évolution…
 
Métro 24/06/2008 par Alexandra Bogaert
 
Pourquoi ?
Monseigneur Xavier Echevarria, actuel prélat de l'Opus Dei
Pourquoi ?
Obéir à Dieu !
Monseigneur
Xavier Echevarria
actuel prélat de l'Opus Dei
Le souverain pontife !
Nicolas Sarkozy
Président de la République
et Benaît 16°
 
L'influence très limitée de Christine Boutin
Monde & Vie (n°797 du 28 juin 2008) critique le mouvement de Christine Boutin :
Le problème du FRS :
les sujets “politiquement incorrects” sont esquivés et les prises de position courageuses, généralement vouées à l’échec à cause d’un manque total de soutien.
A l’intérieur même du parti, plusieurs militants et même des élus en sont conscients : au sein de la majorité parlementaire, ils n’ont qu’un rôle de figuration ou de faire-valoir auprès de l’électorat catholique dans un jeu de dupes. Idiots utiles, mais impuissants et ultra-minoritaires.

Sur le terrain, Boutin peut compter sur ses élus et notamment sur Jean-Frédéric Poisson, qui se multiplie à l’Assemblée, souvent sans être entendu [...]

Alors que ses velléités sont ainsi contrées par le vrai pouvoir, le FRS se félicite de ses audaces, au lieu de tirer les conséquences de ce rapport de force bien commode. Et c’est là que le bât blesse. Pour l’instant, le petit parti de Christine Boutin n’est qu’une pièce parmi d’autres dans une machine gouvernementale qui souhaite avant tout ratisser au plus large et Christine Boutin elle-même a beaucoup moins de poids auprès de Nicolas Sarkozy que son ami le ministre franc-maçon du Travail, Xavier Bertrand, sa collaboratrice à la Ville Fadela Amara ou, pire encore, la secrétaire d’Etat à la Famille, Nadine Morano…  [...]

Malheureusement, Morano, très proche de Nicolas Sarkozy, appartient au cercle des sept ministre
créé par le président de la République en vue d’un prochain remaniement du  gouvernement ;
Christine
, elle, n’était même pas invitée au voyage présidentiel au Liban, mi-juin, et a dû se plaindre pour que cela se remarque…
Son influence est donc des plus limitée !
Le vent tourne ?
Quelle excellente nouvelle !


Silviane Le Menn
Or, ainsi que le constatait Poisson lui-même, le 21 mai, les bonnes intentions ne servent à rien, si elles ne sont pas suivies d’effets. Les électeurs, déclarait encore le député des Yvelines, jugeront le FRS « à l’aune de ses résultats ».
Et ces résultats, parlons-en ! Le seul véritable résultat tangible du parti, c’est… la victoire, le 20 mai, devant le tribunal administratif de Paris, de Mme Namizata Fofana, dans la première application du droit au logement opposable. D’ici un an, près de 100000 personnes mal logées, généralement d’origine immigrée, auront la possibilité de porter plainte contre l’Etat et d’obtenir des compensations financières si elles ne sont pas relogées !
 
Michel Janva - Le Salon Beige - Posté le 26 juin 2008 à 11h22
 
 
 
 
 
Google
Recherche sur le site www.abadennou.fr (un mot, un nom, une page)
   
  
Dernière mise à jour mercredi 02.07.2014 23:25
 
© 2004 - 2014 - Tous droits réservés - L’enregistrement, l’impression et la reproduction de textes est autorisée notamment dans un but pédagogique et scolaire sous condition expresse de mentionner le nom de l’auteur
et de faire référence au site www.abadennou.fr
© Les droits photographiques appartiennent à leurs auteurs.Reproduction interdite sans autorisation
Photothèque Le Menn, VALDO photos, Quinson et divers.