Abadennou.fr

Site officiel de la poétesse
Silviane Le Menn
En langue bretonne "abadennoù" est le pluriel de "abadenn" qui signifie : affaire, partie (de jeu), séance, représentation (théâtrale), instant, moment.
 
Silviane Le Menn
Silviane Le Menn, webmaster
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nantes, Coralie en discothèque (L'évasion)

 
 

Dernière photo, pas le visage !

 
 
 
Cendres de Coralie, urne blanche
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dossier euthanasie
 
Attention ! Photos choc
Coralie : images choc !
 
 
EUTHANASIE
Quand une LOI de LIBERTÉ
de choix de FIN de VIE ?
 
 
 
 
EUTHANASIE - FRANCE SOIR
MES 18 COMMENTAIRES
 
 
 
1) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, France, le samedi 1 mars 2008 à 10:44

Ce drame, je l'ai vécu : ma fille unique CORALIE, atteinte d'un atroce ostéosarcome maxillo-facial (forme de cancer rare, incurable comme Chantal Sébire), est décédée par euthanasie "sauvage" le 9 septembre 1993 à l'âge de 20 ANS !

Le PIRE du PIRE c'est que l'euthanasie a été "ratée", le médecin de campagne n'ayant pas les "bons produits". Comme elle ne "mourait pas", en désespoir de cause, a été obligé
de "l'achever" en l'étranglant de ses propres mains !


Pour quelle raison, en France, les ANIMAUX en fin de vie sont-ils mieux traités
que les HUMAINS ???

 
2) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, France, le vendredi 29 février 2008 à 21:40

Je précise que l'euthanasie de CORALIE est évidemment restée un non-dit, un silence, un SECRET très lourd à porter depuis toutes ces années. Ainsi, en plus de l’horreur de cette maladie grave du visage (qu’il a fallu assumer durant 2 ans 1/2), en plus du chagrin, du deuil, la vérité sur les causes exactes du décès n’a jamais pu être exprimée, verbalisée… C’est une épine empoisonnée dans le cœur, c’est minant !

Je suis "fatiguée" de me TAIRE parce que les bien-pensants, les nantis, les judéo-chrétiens ou ceux qui ne sont pas concernés s’octroient le droit de juger du bien-fondé ou non de l’euthanasie, au mépris de la plus élémentaire compassion ! Il est temps que ça change ! Il est temps d’avouer, de parler !

J’ignore s'il y a prescription, juridiquement parlant ! En tout cas, il est certain qu’aujourd’hui, je transgresse un tabou et je prends des risques en publiant ici mes commentaires...
Tant pis ! Cela me soulage, me libère un peu !

 
3) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le lundi 3 mars 2008 à 16:14
Pour Jacqueline SALENSON, déléguée ADMD Hérault

En réponse (merci) vous m'écrivez :

...Si une euthanasie avait été possible légalement pour votre fille, vous en auriez parlé avant, avec elle et avec les médecins, elle aurait pu être faite dans de bonnes conditions, ......


Je précise que Coralie est "partie" le 9 septembre et dès juillet, j'avais abordé avec elle ces questions fondamentales : son décès, le suicide assisté, ses obsèques et sa perspective de réincarnation. Nous avons eu des échanges très approfondis.

En septembre, c'est donc elle-même qui a demandé de "partir" et le médecin appelé à son chevet
a parlé avec elle durant des heures...

Quand la décision a été prise d'un commun accord, Coralie a téléphoné aux membres de sa famille et à ses amis pour dire "Au-revoir, je vous aime, demain je ne serai plus là" !

Ensuite, on a procédé calmement à sa toilette et Coralie a demandé que l'on prenne des photos artistiques de ses jambes, pieds et main, son visage étant trop gravement atteint et totalement monstrueux.

Coralie était bien sûr devenue aveugle mais elle organisé sa propre mise en scène pour ses dernières photos que l'on peut voir sur sa page Internet.

Enfin, elle a demandé de "partir" en musique.

Tout cela a duré une après-midi et une nuit entière.

Coralie nous a parlé, elle a été consciente et lucide jusqu'à la fin !

Coralie répétait : - Attendre ? Attendre quoi ?
Elle ne voulait plus "attendre"... attendre.. souffrir physiquement et psychiquement, chaque jour, chaque nuit (malgré les médicaments)... attendre... souffrir... faire souffrir... pleurer... attendre
que la mort vienne ? ...seule et unique perspective !!!

Dans certaines pathologies, malgré l'espoir, la volonté, les soins, les hôpitaux, les médecines douces, les miracles n'existent pas ! Les scientifiques, les médecins le savent bien et en souffrent aussi.

Alors qui peut juger ? Qui peut décider arbitrairement du droit fondamental de chaque être humain dans ses choix de vie et de mort, son libre choix de mourir dans la dignité ?

La contestation, la critique sont faciles ! Avant de porter certains jugements, il faut d'abord connaître tous les paramètres.

Alors, je conseille aux conseilleurs, aux langues critiques de se mettre sur la même longueur d'ondes de conscience et d'expérience que ceux qui demandent la légalisation de l'euthanasie...

Conseilleurs, critiqueurs, vous ne savez pas ce que l'avenir vous réserve !

Nul n'est à l'abri en vertu de la loi de l'impermanence des choses !
haut de page
4) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le mardi 4 mars 2008 à 20:55

Pour Francis121

Francis, la question de l’euthanasie se limite-t-il seulement au cas de Chantal Sébire ???

Combien de « Chantal » avant et après ??? Avez-vous seulement pris la peine de prendre connaissance du cas de Coralie ? Peut-être avez-vous lu en « diagonale » ?

Francis, votre vision des choses est excessivement étroite ! Vos œillères rendent votre jugement intolérant, voire sectaire. Votre discours est la négation de la COMPASSION à laquelle chaque être humain a droit dans notre beau pays de France (Liberté – Egalité – Fraternité) et aussi, partout ailleurs, dans chaque pays du monde !

Francis, êtes-vous réellement conscient de ce que vous écrivez ? Vous manquez de retenue !

Francis, COMMENT OSEZ-VOUS comparer le cas de personnes gravement malades, incurables, souffrantes, EN FIN DE VIE et les abominables monstruosités de « l'euthanasie pratiquée - pour
la première fois à grande échelle - par des unités SS durant la seconde guerre mondiale … ».

Francis, pouvez-vous faire l’effort de comprendre qu’il ne s’agit pas de légaliser la pratique arbitraire d’euthanasies injustifiées à « grande échelle » ?
Il s’agit uniquement de permettre à des CAS PARTICULIERS, des malades très graves dont le cas est dramatique et sans autre issue qu’une mort particulièrement pénible, d’opter pour le DROIT
de mourir dans la dignité, médicalement assistés, dans les meilleures conditions possibles et, surtout, en toute légalité !

Francis, durant combien de jours, de nuits, de semaines, de mois, d’années avez-vous partagé le quotidien douloureux et sans espoir de Chantal ? Vous ne la connaissez même pas ! Vous ne l’avez jamais vue ! Vous ne lui avez jamais parlé ! Vous vous permettez de juger : or vous ne savez pas de quoi vous parlez ! Pour savoir de quoi on parle, il est essentiel de l’avoir vécu, ce qui est mon cas !

Francis, soyez un humain digne de ce nom et réfléchissez bien avant de parler et d’écrire sur un sujet aussi délicat que la mort des autres…
Votre mort viendra aussi… tôt ou tard… Qui sait sous quelle forme ?

 
5) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le mercredi 5 mars 2008 à 23:14

Merci à toutes les personnes compatissantes dont les encouragements me vont droit au cœur !

Etant totalement solidaire de la démarche de Chantal Sébire, j'ai moi-même transmis ce jour
un e-mail à l'Elysée. En voici les termes :

 

Monsieur le Président,

Je vous remercie par avance de bien vouloir prendre connaissance de mes commentaires concernant l'euthanasie, demandée par 80 % des français et par l'ADMD* que je viens de rejoindre, mon vécu dramatique personnel remontant à 1991, 1992, 1993 ayant été réactivé dans ma mémoire en voyant, à la télévision, le triste état dans lequel se trouve la malheureuse Chantal Sébire.

J'ai lu un article sur le site Internet de FRANCE SOIR et j'ai pris la décision de m'y exprimer en y publiant plusieurs commentaires explicites.

J'espère que le cas de ma fille unique CORALIE et mes commentaires participeront à vous conforter dans l'idée que le temps est venu d'étudier sérieusement une proposition de Loi !

Très cordialement

Silviane Le Menn

* ADMD : Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité
Retour haut de page
6) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le jeudi 6 mars 2008 à 14:51

Montre-toi ma misère
à leur temple de joie
l’aveuglante lumière
que tu vois là-bas

Montre leur tes plaies
et dis leur
s’il te plait
qu’elles sont sans artifices

Crie ma douleur
crie plus fort que l’amour
réclame le sauveur
qu’on te promet toujours

Boite bien ma gueuse
montre leur ton visage
montre tes joues creuses
ton cœur en ton corsage

Crie ma déchéance
crie mon corps impur
quémande un peu de chance
quémande un bout d’azur
Un grand merci à toutes les personnes qui soutiennent Chantal avec cœur, à tous ceux qui sont ensemble sur la même longueur d'ondes positive et constructive, à tous ceux qui ont compris que le mot-clé de la vie est l'évolution !
 
7) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le dimanche 9 mars 2008 à 10:40
Pour Morgane,

bravo pour votre "intelligence du coeur" malgré votre jeune âge et un grand merci pour votre compassion.

Si vous souhaitez vous informer davantage, vous pouvez aller voir le site de l'ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité).

Si vous êtes curieuse de découvrir Coralie, vous pouvez taper "Coralie Fehlen" dans Google.

Je m'absente 3 semaines pour raison de santé, mais je garde le contact et je continuerai de témoigner dès que l'occasion m'en sera donnée, car les malades qui souffrent d'être en fin de vie doivent être soutenus ainsi que leurs familles et les médecins ou infirmiers, infirmières qui se sont illégalement impliqués !

Si elle veut tenir sa réputation, la France se doit d'être à l'avant-garde et non à l'arrière-garde... y compris dans le domaine du débat de fond pour une loi autorisant l'euthanasie selon un protocole bien défini et sous le contrôle d'un "comité d'éthique" !

Morgane, je vous souhaite bonne chance, bonne vie et je me permets de vous embrasser affectueusement.
 
8) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le mardi 18 mars 2008 à 18:28
Réponse à MANU (jeudi 13 mars 2008)

"si Chantale Sebire avait un seul jour connu le Seigneur sans doute ne serait-elle pas
dans ce désarroi.
et bla bla bla..... et bla bla bla....."


Pauvre niais de MANU :
il ne s'agit pas de désarroi !
Il s'agit d'un CANCER INCURABLE AU DERNIER STADE !

C'est à cause de gens comme vous, non évolués, demeurés primitifs, d'une ignorance et d'une naïveté sans borne, que je viens de décider de publier (au fur et à mesure de mes possibilités
et surtout de ma santé) le maximum de détails de la longue et douloureuse maladie de CORALIE ainsi que les noms des hôpitaux, professeurs, médecins, dentistes, magnétiseurs, homéopathes, etc... etc... sans oublier un certain curé de NANTES, désenvoûteur officiel du diocèse, chargé
par l'évêque de procéder aux "désenvoûtements" pour "CHASSER LE DIABLE ET LA MALADIE"
au nom de Dieu, Jésus, Marie, Joseph et tous les saints !!!!!!!.........

MANU, vous n'êtes pas médecin !!!... Je me dois de parfaire votre culture médicale :

CORALIE était atteinte d'un OSTEOSARCOME MAXILLO-FACIAL, cancer osseux résistant à la chimiothérapie et autres thérapies ! CORALIE a vécu avec cette maladie MONSTRUEUSE durant
2 ans 1/2 ! Les médecins n'avaient jamais vu un tel cas et, dans les hôpitaux, j'en ai vu qui devait
s'y reprendre à 3 fois avant de réussir à entrer dans sa chambre !

Normalement, soigné ou non, ce type de CANCER (plutôt rare au visage) évolue en 4, 6 ou 8 mois en cancer foudroyant des poumons ! Or, CORALIE, n'a jamais eu aucune métastase !

Si elle n'avait pas été euthanasiée, elle aurait donc pu vivre encore quelque temps, mais dans des SOUFFRANCES quasi constantes malgré la MORPHINE : depuis plusieurs mois, CORALIE
ne pouvait plus manger sauf absorber du liquide à la paille et encore...


CORALIE était, par conséquent, de plus en plus maigre, complètement aveugle, fatiguée
de tenir sa tête devenue très lourde à cause du poids important de la TUMEUR OSSEUSE qui avait presque envahi toute la face, incapable de marcher à cause de la fonte musculaire et la faiblesse extrême !


MANU et les autres du même acabit, les détracteurs, les timorés, les opportunistes, les veaux, les moutons, les boeufs, VOUS L'AUREZ VOULU :

à cause de vous, MANU et les autres... tous ceux qui sont CONTRE LA LOI EUTHANASIE, qui êtes
"à côté de la plaque", JE PUBLIERAI SUR INTERNET l'histoire détaillée et les dernières PHOTOS
de CORALIE à partir du mois d'avril, lorsque je serai rentrée chez moi à Quimper, dans la mesure
où ma santé me le permettra !

MANU et les autres, cessez de dire des idioties d'un autre âge, cessez de vous gargariser de concepts caducs, périmés, vous êtes ridicules, vous êtes d'une stupidité extrême, vous êtes une honte pour l'humanité pensante et souffrante !

C'est à cause des rétrogrades, catholiques et autres intégristes, incapables de penser par eux-mêmes, c'est à cause des POLITIQUES opportunistes incapables de pondre une LOI LOGIQUE, demandée depuis des années par l'ADMD* pour légaliser des situations de FAIT (tout cela pour ménager leur précieux électorat néanmoins versatile à souhait !)
c'est à cause de vous,
que j'ai décidé CETTE NUIT de publier, quoi qu'il m'en coûte et contrairement à la volonté de CORALIE, de publier, dis-je, sur la page web de CORALIE, les PHOTOS très choquantes prises
par un Interne à l'Hôpital de la Salpétrière à PARIS, dans le service du renommé Professeur David KAYAT ! Je précise que CORALIE y avait subi (en dernier ressort) un traitement EXPERIMENTAL chimiothérapique qui n'a servi à rien d'autre qu'à la faire SOUFFRIR DAVANTAGE !

MANU, quand j'aurai créé ces pages, quand vous aurez lu mes textes si vous avez le COURAGE d'aller sur la page web de CORALIE et si vous avez le CRAN d'aller voir ses PHOTOS alors qu'elle était déjà TRES GRAVEMENT MALADE et, également, la PHOTO de son visage sur son LIT DE MORT, je vous garantis que vous aurez bien du mal à dormir jusqu'à la fin de vos jours et je vous garantis que vous ne pourrez plus invoquer votre hypothétique "Dieu" sans avoir de sérieux
doutes !!!!!!!!!

Mais enfin, quel est ce Dieu invisible depuis toute éternité, en permanence aux "abonnés
absents" ?????????????

MANU et les autres, comment pouvez-vous avoir une confiance aveugle en ce "Dieu" qui a tellement d'amour (!) pour ses "enfants" qu'il leur inflige des souffrances inhumaines ? Il
y a tant de misères sur la terre ! Quel bien mauvais "père" que ce "dieu" des "croyants !


Je réservais les horribles photos du visage monstrueux de CORALIE malade pour me venger de mes futurs éventuels ENNEMIS :

MANU et les autres... les politiquements corrects, vous êtes MES ENNEMIS :
je vous déclare la GUERRE !


MANU, je vous garantis que lorsque CHANTAL nous aura quitté, c'est ma courageuse CORALIE
de 20 ans qui prendra le relais par mon intermédiaire !

Il faut que ça change !
Il faut que les pouvoirs religieux et politiques cessent d'imposer leurs vieux dogmes
et leurs dictats !


Aujourd'hui, où le drame de CHANTAL a réactivé ma mémoire, il ne sera pas dit que le MARTYRE
de CORALIE n'aura servi à RIEN !

Catholique de naissance mais d'intelligence logique et d'un naturel contestataire, leader et fédérateur, c'est à cause de votre Dieu chimérique, utopique et inefficace, que je suis devenue LIBRE PENSEUR ! Voir mon acte d'apostasie...
--------------------------------
Merci à FRANCE SOIR !

* ADMD : Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité - Président : Jean Luc Romero.
haut de page
9) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le mardi 25 mars 2008 à 16:41
Pour « DVD », en réponse à son commentaire du 21 mars.

« DVD » ! Quel curieux pseudonyme ! Adepte du virtuel ?!!!... Vous prenez-vous donc pour
« Supermédecin », détenteur de la science infuse ? Atterrissez !
La maladie incurable et la mort de Chantal et de Coralie ne sont pas virtuelles, loin s’en faut !
Où et quand avez-vous étudié le dossier médical et le difficile quotidien de Chantal ?

Je parie que vous n’avez jamais lu de livres de médecine, ni d’ouvrages scientifiques traitant des multiples formes et localisation de tumeurs cancéreuses curables ou incurables !

« DVD » ! Cessez de vous gargariser avec des certitudes basées sur des pseudo-connaissances !
Cessez de JUGER les problèmes d’AUTRUI comme une vieille commère !
Cessez de regarder les problèmes des autres par le petit bout de la lorgnette !

Je trouve votre commentaire déplacé et stupide. Je vous trouve ignare, lamentable

Malheureusement, vous n’êtes pas le seul !
Quand on ne sait pas de quoi on parle, on se tait !

Avant d’écrire votre commentaire superficiel, inconscient et « mauvaise langue », vous auriez dû commencer par prendre la peine et le temps de lire les 85 commentaires précédents.

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs ! La critique est facile mais l’art est difficile !

Personne n’est à l’abri d’une maladie INCURABLE ! Même pas vous !

Si j’étais une femme vraiment méchante, je vous souhaiterais le même calvaire que Chantal (8 ans) et que ma fille unique, ma chère Coralie, victime d’une tumeur osseuse chimiorésistante à l’âge
de 18 ans et morte 2 ans ½ plus tard (1973 + 1993) !

« DVD », au lieu de polluer cette page avec vos phrases creuses au ras des pâquerettes, vous auriez mieux fait de faire comme moi :
Ecrire sur une carte vos sincères condoléances et votre totale compassion aux enfants de Chantal qui demandent, à juste titre, qu’on les laisse tranquilles pour « digérer » tout cela et faire leur DEUIL en PAIX !

Respectez la mémoire de Chantal qui, heureusement, ne souffre plus, ni de sa maladie, ni de voir souffrir ses proches, ni du rejet de sa demande par la Justice, ni des jugements négatifs des pouvoirs religieux, ni de la frilosité des pouvoirs politiques, ni des palabres des écrivailleurs et des beaux parleurs suffisants et bornés…
 
10) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le mardi 25 mars 2008 à 16:58
Au nom de Coralie, MILLE MERCI à toutes les personnes bienveillantes qui m’encouragent et
me soutiennent : vous possédez la précieuse intelligence du cœur... vous ne pouvez imaginer à quel point vos bonnes paroles m’aident à sortir du tunnel, à revivre, même si tout ceci me fatigue
et me perturbe. Merci encore
! Je vous aime, je vous embrasse !

Chantal n’aura pas souffert pour rien : elle a ouvert une porte dans la conscience d’un certain nombre de personnes évoluées, compréhensives et tolérantes. On ne l’oubliera pas !

Chantal ne sera pas morte dans un vacarme médiatique pour rien, elle qui ne demandait que
le droit de mourir dans la dignité, en PAIX et en douceur, entourée de l’amour des siens.
Les gens de cœurs ne l’oublieront pas.

J’ai toujours relevé les défis malgré une santé défaillante, j’ai toujours assumé mes idées, mes paroles, mes écrits et mes actes.
Je suis « Adulte Responsable », « Adulte Autonome », libre-penseur, humaniste
et j'ai l'habitude d'aller au bout des choses !


Pour les détracteurs d’une « Loi pour le droit de mourir dans la dignité », sachez que sans Chantal, je ne serais pas ici à vous remonter les bretelles, à vous mettre les points sur les « i »,
à parler de Coralie, à mettre son histoire sur la « place publique » !

Et quoi que pourraient en penser certains esprits mal tournés, je ne cherche pas à faire du misérabilisme, ni à me faire plaindre : je veux que mon témoignage contribue à ébranler les certitudes, je veux que mon témoignage serve à participer à l’éveil et à l’évolution des consciences pour que la Loi Léonetti soit revue et corrigée en prenant en considération du vécu
et de la parole des malades concernés ainsi que de leurs proches.
haut de page
11) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le mardi 25 mars 2008 à 17:45
Coralie était atteinte d’une tumeur maligne évolutive et incurable très douloureuse déformant monstrueusement son joli visage.

Progressivement, au fur et à mesure du développement de la tumeur osseuse chimiorésistante, Coralie n’avait plus de dents visibles, ne pouvait plus mâcher ni manger, elle n’avait plus de nez digne de ce nom, plus de bouche, son visage était ravagé, les hémorragies étant choses fréquentes ainsi que les écoulements sanguinolents, on ne voyait plus ses yeux bleus, elle devint aveugle,
la tumeur envahissait tout son visage !

Concernant les interventions chirurgicales qui avaient été proposées à l’hôpital Gustave Roussy
à PARIS, c’était perdu d’avance ! Je n’oublie pas les « têtes d’enterrement » des chirurgiens
et de la dizaine d’internes qui nous expliquaient les nombreuses « lourdes interventions » qui seraient nécessaires.
Les spécialistes se tenaient à une distance respectable, comme si Coralie et moi avions eu la lèpre. Cette attitude rigide trahissait seulement leur grande émotion, leur effroi, leur peur panique et les limites de la médecine.
Coralie a donc refusé de servir de « cobaye » à la chirurgie maxillo-faciale et j’étais en accord avec le choix logique de ma fille.

Les divers protocoles de chimiothéraphie, pratiqués en « désespoir de cause » lui avaient fait perdre ses longs et beaux cheveux clairs et, en août 1993, elle indiqua clairement qu’elle ne voulait plus aller à l’hôpital, qu’elle ne voulait pas mourir à l’hôpital : elle voulait mourir dans son lit, dans sa chambre, chez elle, dans sa maison

Je suis certaine que les « millions d’amis des bêtes » n’auraient jamais admis de voir leur animal
de compagnie souffrir pendant des années d’une horrible tumeur cancéreuse incurable !
Non ! Les amoureux des bêtes demandent à leur vétérinaire « d’abréger » les souffrances de leur chien, chat, etc…
C’est une démarche difficile mais naturelle, parfaitement admise par la société moderne.
Le vétérinaire qui pratique l’euthanasie dispose bien entendu du « produit » adéquat et le geste ultime est donc RAPIDE et EFFICACE !

Cela n’a pas été le cas pour Coralie qui est partie dans la violence après une lente agonie (lire plus haut). Mais le médecin qui a « pratiqué » n’est en rien responsable, au contraire, il a eu le courage d’assumer jusqu’au bout puisqu’il avait accepté la demande de Coralie.

S’il y avait eu une LOI HUMAINE, Coralie serait morte en PAIX, en douceur… (et je ne serais pas restée gravement traumatisée) !

Le vétérinaire n’encoure aucune poursuite judiciaire pour avoir « achevé » un animal MUET,
qui n’est pas doté de la PAROLE et qui n'a jamais demandé d’aide pour mourir dignement : c’est son maître ou sa maîtresse (qui n’en peut plus) qui décide pour son animal !
Et le vétérinaire s’exécute car cela fait aussi partie de sa profession !!!

Au contraire, le médecin ou toute autre personne qui répond à la DEMANDE EXPRESSE d’un(e) malade en FIN DE VIE est coupable d’HOMICILE VOLONTAIRE dont le délai de prescription est de 10 ans à partir du moment où les faits sont connus.

En vertu de quelles idéologies, en France, au 21ème siècle, un MALADE INCURABLE et LUCIDE serait-il privé de la liberté de décider du moment de « partir » selon sa volonté ?

En vertu de quoi et de quel droit un être HUMAIN est-il condamné à des souffrances inutiles et supplémentaires ? DOUBLE PEINE !

En France, en 2008, les animaux divers et variés bénéficieraient-ils de davantage de protection, d’amour et de respect qu’une femme ou un homme en fin de vie, qui se voient contraints,
par les BIEN-PENSANTS, les JUDEO CHRETIENS, de subir jusqu’au bout la dépendance
et la déchéance ???...

 
12) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le mercredi 26 mars 2008 à 18:56
Un livre à lire :

Amour et tolérance
Une religion pour le 3ème millénaire

 
13) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le samedi 29 mars 2008 à 15:27
Pour Linda Slifi

Si vous le souhaitez vous pouvez signer la pétition en ligne sur le site de l'ADMD
Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité
Cordialement
14) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le mercredi 2 avril 2008 à 19:44
Pour christele et Lilie

Merci de vos appréciations, ça me touche beaucoup.
C'est grâce à vous et à toutes les personnes sensées, sensibles que je continue...
Je vous embrasse ainsi que toutes les personnes positives auxquelles je n'ai pu répondre personnellement.
Je vous transmets mes amitiés.
Je publierai prochainement dans mon site un texte intitulé
"MOI, CORALIE, MA COURTE VIE"
15) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le mercredi 2 avril 2008 à 19:52
Ci-dessous, copie de l'e-mail adressé cette nuit à
M. Jean LEONETTI, député, auteur de la Loi Leonetti
 
Sujet :
CORALIE 1973 + 1993 - Loi pour le droit de mourir dans la dignité

à l'attention de Monsieur Jean LEONETTI

-----------------------------------------------------------------------------------

Monsieur le Député,

Il y a un temps pour tout : un temps pour se taire et un temps pour parler, pour écrire !

Je vous remercie de lire la centaine de commentaires publiés sous l'article concernant Chantal Sébire, dans la page web du journal FRANCE SOIR

A ce jour, j'y ai publié plus de 10 commentaires pour apporter mon témoignage au sujet de ma fille Coralie Fehlen atteinte d'un ostéosarcome maxillo-facial incurable et décédée d'une euthanasie "sauvage" le 9 septembre 1993 à l'âge de 20 ans !

Je viens de rejoindre l'A D M D (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité dont le Président est Jean Luc ROMERO).

Par ailleurs, je vais créer des pages spécifiques dans mon propre site web.

Je viens d'écrire à Patrick Poivre d'Arvor qui avait eu la gentillesse de présenter mon livre
"Dans le droit fil de l'âme" (dédié à Coralie)
dans son "Coup de coeur" lors de son émission "Place aux Livres" sur LCI.

Raconter l'histoire de Coralie me fatigue et me perturbe mais je me sens libérée !

Je reçois de plus en plus d'écoute, de compassion sincère et surtout je reçois de plus en plus de soutien...

C'est pourquoi, dans ma démarche de témoignage, je commence à informer les personnes qu'elles ont la possibilité de signer la pétition en ligne sur le site de l'A D M D, voire d'y adhérer...

Le moment venu, je ne manquerai pas de sensibiliser par e-mail mes nombreux amis et contacts au sujet la liberté du choix du Droit de Mourir dans la Dignité, en France, le pays de la Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789 !

La France où, grâce au combat acharné de Madame Simone Veil, alors ministre de la Santé,
le 17 janvier 1975 était ENFIN promulguée la loi légalisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG), dite "loi Veil" !


Je vous prie de croire, Monsieur le Député, à mes meilleurs sentiments.

Madame Silviane Le Menn
29000 QUIMPER
haut de page
16) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le mercredi 2 avril 2008 à 20:57
"Oraison funèbre" est le poème central de l'ouvrage intitulé "Dans le droit fil de l'âme"
dédié à Coralie. Plusieurs dessins de Coralie y sont publié ainsi que quelques dessins de son père, Bernard Fehlen.


Oraison funèbre

Maison sans vie, chambre fermée
Vide est le lit, les draps défaits
L'œuf est pourri, l'œuf est fêlé
Lente agonie, a trépassé
Trop grande est la misère
Trop grands les cimetières
Et les chagrins aussi

Poids du silence en permanence
Inexistence et réticences
Sommeil de plomb, prémonitions
Cercueil trop blond, lamentations
Noir, mystère de la vie
Noir, mystère maladie
Et de la mort aussi

Soleil éteint, vingt ans défunts
Rêves, chansons, fin d'illusions
Baiser sa main est surhumain
Défloraison, malédiction
Rouge, feu comme l'enfer
Blanc, froid comme l'hiver
Et dans nos cœurs aussi

Joues altérées, nez ravagé
Yeux sans secours, voix sans discours
Corps calciné, rêves brûlés
Fumée d'amour, trop bref séjour
Gris, cendre dans la mer
Gris, cendre dans la terre
Et sur les fleurs aussi

La déchéance sans élégance
En vain explore son désaccord
La délivrance est renaissance
L'espoir encore malgré la mort
Clair, esprit de lumière
Claire, âme en l'univers
Et sur la terre aussi

Tu reviendras bientôt ici
Car ici-bas renaît ta vie
De ton trépas aura l'oubli
Hortensias auront fleuri
Bleu, espoir essentiel
Bleu, espoir éternel
Grâce à l'amour aussi

Tu choisiras nouvelle maison
Nouveau karma, incarnation
Fée tu seras, sachant ton nom
Fée jaillira des flots profonds
Beau, mystère de nos vies
Belle, âme qui revit
Vieille âme, Coralie


Sa maman
Silviane Le Menn

17) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le vendredi 4 avril 2008 à 21:24
Ceux qui ont du courage pourront prochainement regarder, dans mon site, les photos très dures de ma fille Coralie Fehlen (ostéosarcome maxillofacial - photos prises le 19.3.93 par l'interne d'un hôpital parisien et photos prises sur son lit de mort, le 10.9.93, après l'euthanasie "ratée").

Vous aurez ainsi une idée claire de ce à quoi peut parfois ressembler un malade incurable en fin de vie qui demande une assistance à mourir dans sa propre maison, dans son lit, dans la dignité, la paix et l'amour, entouré des siens et refuse de mourir seul, en soins intensifs ou palliatifs, si performants soient-ils !

Les médecins ne sont pas des "dieux", pourtant ils aimeraient bien avoir une baguette magique !

Vous pourrez prendre connaissance de l'histoire de Teddy Kennedy (de la famille Kennedy)
atteint d'un ostéosarcome de la jambe, amputée en 1973 alors qu'il avait 12 ans.

Coralie est née en 1973 ! En France et non en Amérique !

La jambe de Teddy Kennedy a été "coupée" ! Si on peut couper un bras ou une jambe, on ne peut pas couper une tête pour guérir un cancéreux !!!!!!!

On ne pouvait pas non plus soigner le mal de Coralie par la radiothérapie à cause de la localisation (très rare à la face) de la tumeur osseuse...
 
18) Silviane Le Menn, Quimper, Finistère, le dimanche 4 mai 2008 à 20 h
Dommage que la censure de francesoir.fr n'ait pas laissé passer ce commentaire !
Merci pour son commentaire de soutien (!) à PETITE MORUE en accord avec RENEE C. Mais n'essayez plus de vous mettre à la place de Chantal Sébire, ça pourrait porter malheur à vos
bras ! Je vous souhaite bonne chance dans votre vie future !

Concernant la réponse que j'ai reçue de l’Elysée (publiée dans francesoir.fr) : ils essayent de calmer les gens qui bougent ! Mais je les connais, j’ai travaillé pour eux, parmi eux, à Paris aussi ! Par contre, ils ne me connaissent pas, j’ai la dent dure et j’ai des revanches à prendre !
Je suis passée à côté de MAI 68, alors je fais MAI 2008 !

En bon Taureau (du 20 mai) placide et patient, si on m’agite trop longtemps le drapeau rouge sous
le nez, je fonce dans le tas, je rue dans les brancards et là, attention aux dégâts, on ne peut plus m’arrêter !

Je n’attends rien de la réponse du Chef de Cabinet de l’Elysée !
C’est la raison pour laquelle j’ai aussitôt envoyé 2 e-mails à Sarkozy et à Madame Carla.

Bien sûr, j’ai publié sur mon site, dans mon "Dossier euthanasie" le lien vers le texte le plus vindicatif sur la page « La voix des Trépassés, paroles de survivants - Ensemble, tout devient possible » qui a pris ce dimanche une tournure résolument « politique », voire révolutionnaire, puisque je pose une question (peut-être essentielle ?) sur la manipulation du Président Sarkozy et du Gouvernement par la Ministre Christine Boutin, proche de l’Opus Dei, catholique d’extrême droite méga rétrograde, anti-tout et, plus grave, anti-évolution !

Et ne parlons pas de ce que j’ai lu signé de membres du « Font National » ! Une horreur !
Ces gens ne savent VRAIMENT PAS DE QUOI ILS PARLENT ! Quel est l’avis des francs-maçons concernant l’euthanasie ? Pour l’instant, je l’ignore !

En tout cas, personne ne pourra me faire taire, ni me faire peur, ni me calmer, personne
n’a jamais réussi !
Dans les cas graves, je deviens redoutable, je suis galvanisée, d’une façon
ou d’une autre, je gagne sur l’ennemi ! J’ai déjà fait mes preuves !

Je ne baisserai pas les bras, car je n’accepterai jamais ce qu’ils ont osé faire à Chantal Sébire, surtout l’autopsie ! La seule chose qui pourrait me calmer c’est la LOI de liberté !

Comme vous voyez je ne fais pas dans la dentelle ! Je n’ai pas peur, je ne crains rien,
je n’ai rien à perdre, j’ai déjà tout perdu ! Plus on essayera de me faire taire, plus j’aurai
la « niaque » !

Je continue heureusement de recevoir des messages intelligents et affectueux que je publie sur
ma page « Témoignages, compassion authentique ».

 
 
 
 
 
© Silviane Le Menn
 
   
 
Google
Recherche sur le site www.abadennou.fr (un mot, un nom, une page)
   
  
Dernière mise à jour lundi 04.09.2017 11:23

 

© 2004 - 2017 - Tous droits réservés - L’enregistrement, l’impression et la reproduction de textes est autorisée notamment dans un but pédagogique et scolaire sous condition expresse de mentionner le nom de l’auteur et
de faire référence au site www.abadennou.fr
© Les droits photographiques appartiennent à leurs auteurs.Reproduction interdite sans autorisation -
Photothèque Le Menn, VALDO photos, Quinson et divers.