Abadennou.fr
Auteurs d'ici et d'ailleurs

De la POÉTIQUE à la POLITIQUE
En langue bretonne "abadennoù" est le pluriel de "abadenn" qui signifie : affaire, partie (de jeu), séance, représentation (théâtrale), instant, moment.

 

Silviane Le Menn
Silviane Le Menn, webmaster
 
 
 
 
 
 
 
La tumeur augmente de volume !
 

Dernier dessin de Coralie, presque aveugle

 
Coralie à Pornic, avenir obscurci
 
Dernières vacances de Coralie à PORNIC
avec son amie Flore en août 1991
 
L'avenir s'obscurcit !
 
Coralie Fehlen, Pornic
 
 
 
Index Accueil Liens Partenaires Faites un don Rencontre Contact
DOSSIER EUTHANASIE
Attention ! Photos choc
Coralie : images choc !
Révélez votre Vérité, nous la diffusons !
Ma fille Coralie, 20 ans, est décédée par euthanasie
maVeritesur.com est un nouveau média révolutionnaire qui vous permet de vous exprimer librement et de faire entendre votre Vérité.
 
 
 
L'OSTÉOSARCOME
 
 
 
L’ostéosarcome est un des *cancers* de l’os.
Il arrive qu’une *cellule* du système osseux devienne anormale : elle se divise alors sans aucun contrôle et finit par former une tumeur cancéreuse, appelée ostéosarcome.

L’ostéosarcome n’est pas un cancer fréquent.
En France, 200 nouveaux cas d’ostéosarcomes sont diagnostiqués par an, dont 150 chez l’enfant. L’ostéosarcome représente 5 % de l’ensemble des cancers de l’enfant.

L’ostéosarcome touche surtout les jeunes entre 12 et 25 ans.
Il peut exceptionnellement apparaître avant l’âge de 6 ans ou après 40 ans.

Il est plus fréquent chez les Européens que chez les Asiatiques ou les Latino-Américains.
Il apparaît plus souvent chez les garçons que chez les filles.

Les études scientifiques n’ont jamais démontré que l’environnement, les traumatismes, l’alimentation ou les produits chimiques étaient des facteurs de risque de développement d’un ostéosarcome.

L’ostéosarcome se développe généralement sur les os longs des membres.

Le membre inférieur est constitué de trois os :
le *fémur* qui est l’os de la cuisse
le *tibia* et le *péroné* qui sont les os de la *jambe*.

Le membre supérieur
est constitué de trois os :
l’*humérus* qui est l’os du bras
le *radius* et le *cubitus* qui sont les os de l’avant-bras

Les localisations les plus fréquentes de l’ostéosarcome sont l’extrémité inférieure du fémur, l’extrémité supérieure du tibia et l’extrémité supérieure de l’humérus.

Il arrive que des ostéosarcomes se développent aussi sur la *colonne vertébrale*, le *sacrum*,
le *crâne* ou même l’os de la mâchoire (*mandibule*), mais c’est beaucoup plus rare.

L’ostéosarcome est une tumeur de l’enfant et de l’adulte qui touche particulièrement
l’adolescent en période de croissance.

CANCER : ostéosarcome - Teddy KENNEDY (Edward Moore Kennedy, Jr)
 
 
 
L'ostéosarcome est une tumeur primitive maligne du squelette caractérisée par
la production d'os immature ou de tissu ostéoïde par les cellules tumorales.


L'ostéosarcome classique est une tumeur rare très maligne (0,2% de l'ensemble des tumeurs malignes) avec une incidence annuelle estimée à 3 cas par million.

L'ostéosarcome apparaît essentiellement dans les os longs et rarement dans les tissus mous.
L'âge au diagnostic varie de 10 à 25 ans. Le diagnostic, le bilan d'extension ainsi que la décision
du type d'intervention chirurgicale - et si nécessaire du type de reconstruction - nécessitent
le recours à la radiographie, au scanner, à l'imagerie par résonance magnétique, à l'angiographie et à la scintigraphie osseuse dynamique.

Auparavant, tous les patients atteints d'ostéosarcome étaient traités par amputation mais le taux de guérison était inférieur à 10% et presque tous les patients décédaient dans l'année suivant le diagnostic.

A ce jour, pour les ostéosarcomes localisés au moment du diagnostic (80% des cas) et traités
dans des centres spécialisés dans les tumeurs osseuses par chimiothérapie pré et post-opératoire
et par chirugie, le taux de guérison varie entre 60% et 70%.

La chirurgie est conservative (préservation du membre) pour plus de 90% des patients.
Le pronostic est plus sévère (taux de guérison d'environ 30%) pour les tumeurs localisées dans le squelette axial et chez les patients présentant des métastases d'emblée.
 
Professeur P. Picci (janvier 2007) Traduction Orphanet
 
   
 
Google
Recherche sur le site www.abadennou.fr (un mot, un nom, une page)
   
  
Dernière mise à jour lundi 12.08.2013 11:20
 
© 2004 - 2013 - Tous droits réservés - L’enregistrement, l’impression et la reproduction de textes est autorisée notamment dans un but pédagogique et scolaire sous condition expresse de mentionner le nom de l’auteur
et de faire référence au site www.abadennou.fr
© Les droits photographiques appartiennent à leurs auteurs.Reproduction interdite sans autorisation -
Photothèque Le Menn, VALDO photos, Quinson et divers.