Abadennou.fr
Auteurs d'ici et d'ailleurs

Site officiel de la poétesse
Silviane Le Menn
En langue bretonne "abadennoù" est le pluriel de "abadenn" qui signifie : affaire, partie (de jeu), séance, représentation (théâtrale), instant, moment.
 
 
 
 
 
 
 
OCCASIONS
 

 

 
 

 

 
 
 
 
 
Littérature
 
 
 
LA PENSÉE AGISSANTE
DÉVELOPPER SON INTUITION
 
 
 

La grande question est de savoir s'il est possible
de développer notre INTUITION jusqu'à la rendre
plus précise et plus régulière.

Les religions orientales et chamaniques décrivent comment des dons de clairvoyance,
de guérison et de prédiction apparaissent progressivement
au cours du processus d'éveil
de la CONSCIENCE. Les cultures chamaniques sont d'ailleurs très fortement axées sur l'utilisation
de ces dons pour la communauté : le chaman est avant tout un guérisseur et un voyant pour son village ou sa région.
 
Les sages de l'Inde, quant à eux, préfèrent rester focalisés sur le but ultime spirituel : l'état de libération. Et cependant ils décrivent l'éveil de facultés étonnantes (les siddis) chez les adeptes de la méditation. Parmi ces dons,
on compte le voyage astral, la clairvoyance due à l'éveil du chakra du front,
la bilocation, etc.).
Les civilisations orientales et africaines,
et bien d'autres cultures traditionnelles, croient donc que ces dons se développent au cours du temps.

Tandis qu'en Occident on a trop tendance, à mon avis, à croire qu'il s'agit là de "dons" dont
on serait pourvu ou non à la naissance. Je ne nie pas que certaines personnes puissent avoir
au départ plus de dons et de potentiels dans ce domaine que d'autres individus. Mais je reste persuadée que ces capacités, même chez une personne dénuée de don au départ, peuvent
se développer avec la pratique. Ceci n'empêche pas que d'autres facteurs psychologiques interviennent aussi - pour n'en citer qu'un, la confiance en soi doit être présente aussi.

Ces capacités ont été recensées depuis des millénaires partout dans le monde, tant dans les traditions orales que dans les textes sacrés.
Les miracles de Jésus-Christ, des prophètes, des Saints et des initiés (on pense à Rabbi Siméon, à Apollonius de Thyane) paraissent, dans cette optique, une dimension encore plus haute,
plus spirituelle, de ces dons.

Il est possible qu'en Occident ces DONS aient été refoulés dans l'inconscient
par le consensus social
:
en effet, la SCIENCE matérialiste et rationaliste des trois derniers siècles a nié farouchement leur existence et les a placés dans la perspective d'une lutte entre RAISON et SUPERSTITION.

 
 
© Christine Hardy
 
Extrait de l'article publié dans la revue "L'essentiel" (Mars-Avril 2003)
 
 
 
Google
Recherche sur le site www.abadennou.fr (un mot, un nom, une page)
   
  
Dernière mise à jour mercredi 02.07.2014 10:44
 
© 2004 - 2014 - Tous droits réservés - L’enregistrement, l’impression et la reproduction de textes est autorisée notamment dans un but pédagogique et scolaire sous condition expresse de mentionner le nom de l’auteur et
de faire référence au site www.abadennou.fr
© Les droits photographiques appartiennent à leurs auteurs.Reproduction interdite sans autorisation
Photothèque Le Menn, VALDO photos, Quinson et divers.