Abadennou.fr
Auteurs d'ici et d'ailleurs

Site officiel de la poétesse
Silviane Le Menn
En langue bretonne "abadennoù" est le pluriel de "abadenn" qui signifie : affaire, partie (de jeu), séance, représentation (théâtrale), instant, moment.
 

 

 
 
 
 
 
OCCASIONS
 
 

 

 
 
 
 
 
Littérature
 
 
 
PAUVRE ET NOIR !
 
 
 
Après le cyclone

Pas noir et pas pauvre, merci mon Dieu !

Aucune allusion, bien sûr, avec des évènements récents qui pourraient offusquer les âmes sensibles, simples, voire simplistes.

Et je ne suis pas raciste, non plus, à ce que je crois, mais on ne se connaît jamais assez et on peut se surprendre dans les profondeurs "noires" de la psyché, elle aussi probablement pauvre et parfois dévastée à rêver d'un autre monde de blancheur éclatant, de générosité débordant, de solidarité donnant.

Oui, mais, je suis dans l'obligation de voir ce qui est noir et pauvre,
ce qui me saute à la figure tous les jours, bien avant « Katrina » certes, ne
me révolte plus vraiment depuis longtemps, m'émeut encore et surtout m'ancre dans mes convictions d'homme blanc à la recherche d'un paradis commun, sinon communautaire. Les loups y seraient apprivoisés, lobotomisés, doux et blanchis, les renards et les hyènes éradiqués comme les poux infectieux, les rats d'égoût – surtout par les temps humides – transgénisés en doux chatons ronronnants comme il sied, a priori, dans un milieu humanisé.
Cyclone Katrina
 

Pas noir et pas pauvre, merci mon Dieu !

Pas loin tout de même d'être déjanté, rejeté, débarqué comme inutile, mauvais consommateur et piètre usager des gadgets modernissimes de la communication tous azimuts et instantanée, pas assez malade et pas encore assez vieux pour rapporter encore un peu plus aux mêmes consortiums chimico-énergétiques de l'agro-pharmaco-pétrochimie, du beau monde vacillant au gré des plates-formes et des courants d'air du golfe... mexicain* celui-ci.

Après le cyclone Katrina
Content après tout d'être ce que je suis, un peu noir et un peu pauvre, de jour en jour plus noir et plus pauvre, se réjouissant bientôt d'appartenir à la fraternité croissante des plus noirs et des plus pauvres, ayant une petite conscience à multiplier par des millions, des centaines de millions d'autres petites consciences, d'être déjà la majorité de demain, capable de se donner d'autres règles de vie, de retrouver d'autres valeurs de vie commune, la survie ancestrale fondée sur le partage et conjuguée sur tous les tons.
Partageux comme on disait dans les chaumières, et heureux de partager ce que je suis,
ce que je sais, ce que je peux.


Partageux, merci mon Dieu !
 
 
* Katrina : le cyclone du golfe du Mexique qui engloutit la Nouvelle Orléans fin août 2005
et déshonnora les USA
 
 
 
Google
Recherche sur le site www.abadennou.fr (un mot, un nom, une page)
   
  
Dernière mise à jour mercredi 02.07.2014 11:22
 
© 2004 - 2014 - Tous droits réservés - L’enregistrement, l’impression et la reproduction de textes est autorisée notamment dans un but pédagogique et scolaire sous condition expresse de mentionner le nom de l’auteur et
de faire référence au site www.abadennou.fr
© Les droits photographiques appartiennent à leurs auteurs.Reproduction interdite sans autorisation
Photothèque Le Menn, VALDO photos, Quinson et divers.